APELLIDO BELTRI

Esta es la página Web de todos aquellos que tuvieron o tienen en el mundo, el poco frecuente apellido BELTRI. Pretende ser un punto de encuentro o reencuentro de todos nosotros, en la que cada uno pueda hallar sus orígenes a través de diversos documentos acerca del origen e historia del apellido, su heráldica, las migraciones, las diversas ramas de la familia, biografías de personas notables, fotografías familiares y los respectivos árboles genealógicos. También cuenta con un Foro, así como Enlaces a otras páginas Web relacionadas con la Genealogía, la Heráldica o con personajes importantes que portaron este apellido

Histoire du nom Beltri

Site Web du nom Beltri  

Voici le Site Web de tous ceux qui, dans le monde, ont eu ou possèdent le nom peu fréquent de BELTRI. Qu’il soit notre point de rencontre ou de retrouvaille, que chacun puisse y trouver ses origines grâce aux documents puisés dans Origine et « Histoire du nom », « les blasons », « les migrations », les diverses « branches familiales », les biographies des « personnages célèbres », des « Photos de familles » et les « arbres généalogiques » respectifs. Vous trouverez également un « forum » ainsi qu’un ensemble de « liens » vers d’autres pages Web en rapport avec la généalogie, l’héraldique et les personnages célèbres qui portent ce nom.
Histoire du nom Beltri Les Blasons Arbres généalogiques

ORIGINES DU NOM DE FAMILLE

Le nom de famille Beltrí ou Beltri (avec ou sans l’accent, les deux versions existent) est très peu fréquent dans le monde.

 

Bien que ce ne soit pas très clair, il apparaît qu’il faille chercher l’origine du nom de famille en Italie. Le fait que le nom de famille Veltri [1] soit très fréquent dans ce pays, surtout dans la région de Naples, nous fait supposer que ceci fut l’origine du nom. Il est probable qu’avec le temps, en Espagne, on a transformé le « V » en « B » , bien que nous ayons aussi trouvé une branche italienne plus réduite dans laquelle le nom de famille est écrit avec « B ».

 

Cependant, notre collaborateur Luís Alejandro Beltri Baudet, nous informe que dans sa famille on disait que l’origine de la famille se trouverait en Angleterre. Le nom de famille s’écrivait alors Belltree ( cloche arbre ) et en arrivant en Italie il se serait changé en Beltri, avec la consonance Italienne.

 

A ce jour nous avons identifié quelques 800 personnes qui ont ou ont eu ce nom de famille, 600 sont européens et 200 Américains.

 

BELTRI EN ESPAGNE

Selon l’Institut National de Statistique en Espagne il y a 854 personnes résidant dans ce pays ayant ce nom de famille. Dont plus de 60% (514) sont nées à Tarragone, 19.3% (165) à Barcelone, presque 7% (58) à Alicante, 5.5% à Murcie (48), 2.2% (19) à l’étranger, et le reste dans d’autres provinces espagnoles.

 

tabla

 INE: Estadística de nacimiento del apellido Beltri

 

 

Il apparaît clairement que dans notre pays, il faille chercher l’origine du nom de famille en Tarragone, et plus précisément dans le secteur du Montsiá, il est probable que par la suite les Beltri se soient établis dans le Baix Ebre, et plus particulièrement à Tortosa.

tabla

Estadística de apellido Beltri en Cataluña

Nous présenterons différentes hypothèses, sur le quand et le comment les BELTRI ont pu arriver à Tarragone, cependant nous n’avons aucun document qui puisse les confirmer.

 

Dans les années1148, le Comte de Barcelone Ramón Berenguer IV, aidé par des Templiers et des chevaliers génois, conquiert la ville de Tortosa alors aux mains des arabes. À partir de ce moment, la ville se transforma en un important pôle économique, dont le fleuve Ebre, alors navigable jusqu’à Saragosse, était la principale voie de transport et d’échanges commerciaux. C’est ainsi que de nombreux commerçants de soie et de tissus d’origine génoise se sont établis à Tortosa. Il est possible que parmi ces négociants, il se soit trouvés quelques Beltrí, d’autant plus que la principale activité de la famille de l’architecte Víctor Beltrí (mon arrière-grand-père) a été le commerce des tissus, et plus particulièrement le métier de tailleur [2]

 

Selon d’autres sources ce nom de famille provient d’un des cinq chevaliers arrivés avec l’armée du général Mendo Rauzona, frère de Desiderio, dernier roi des Lombards d’Italie. Il a eu des propriétés en Galice à partir desquelles il s’est étendu dans toute la péninsule. M. José Beltri et Alonso a prouvé sa noblesse dans la Chancellerie royale de Valladolid en 1622. Les Beltri ont participé à la conquête de l’Andalousie, et certains de ces chevaliers se sont enrichis.

 

Une autre possibilité est que le premier Beltri qui s’est installé en Espagne était membre de l’armée castillane de Felipe IV dans laquelle il y avait des Napolitains qui faisaient partie de l’« Alliance Militaire ». Celle-ci comprenait 16.000 soldats du Royaume de Naples alliés pour combattre les français. Felipe IV a occupé Tarragone en 1640 au début de la « Guerre des Moissonneuses » contre les catalans. Puis, une fois celle-ci terminée en 1652, les castillans et les catalans se sont alliés pour combattre contre les troupes françaises. Probablement à la fin de la guerre, certains de ces soldats détenant ce nom de famille décidèrent rester vivre dans quelques villes de Tarragone.

 

D’autres sources suggèrent qu’un certain Beltrí d’origine italienne faisait partie de la suite qui accompagna Isabel de Farnesio lors de son mariage avec Felipe V en 1714.

 

Si certaines de ces trois dernières hypothèses se vérifiaient, il pourrait s’agir alors d’une troisième ou quatrième lignée du nom de famille dans notre pays, car ce qu’il y a de sûr c’est que en 1627 est née à Tortosa une enfant, fille de Massiá Beltri fabriquant d’espadrilles [3] et Joana Martí [4].

 

En ce qui concerne les blasons héraldique [5] on trouve dans notre pays deux blasons différents pour ce nom de famille, ce qui indique qu’il a pu y avoir au moins deux branches italiennes, mais très anciennes.

 

Il apparaît qu’avec le temps il y a eu une migration de ces villages de Tarragone vers Barcelone et vers les trois provinces de la Communauté de Valence.

 

D’autre part, toutes les personnes ayant ce nom de famille et qui vivent à Murcia, ainsi que la majorité de celles d’Alicante et de Madrid, descendent directement de l’architecte Víctor Beltrí Roqueta (mon arrière-grand-père), natif de Tortosa, qui s’est établi à la fin du XIX°siècle à Carthagène (Murcia). Notre lignée est ininterrompue, depuis la fin du XVII°siècle, de cette ville provient le premier ascendant direct connu, Salvador Beltrí, cordier de profession , qui a dû naître autour de 1675 [6], il pourrait bien être le petit-fils de Massiá Beltrí le fabriquant d’espadrille que nous avons cité ci dessus. Tous nos ascendants directs avec ce nom de famille, depuis Beltrí Salvator jusqu’à l’architecte Víctor Beltrí Roqueta [7], sont nés, ont été mariés et sont décédés à Tortosa, Ils ont été baptisés et se sont mariés dans la Cathédrale de cette ville.

 

 

BELTRI DANS LE RESTE DE L’EUROPE

Italie

 

Bien qu’il apparaisse que ce soit le berceau de la famille, il n’y a apparemment pas non plus beaucoup de personnes portant ce nom de famille dans ce pays. Naples et Sicile (anciens territoires de la Couronne d’Aragon), avec Gênes et Rome, semblent être les zones où il y a davantage de personnes avec ce nom de famille.

 

Outre quelques émigrants aux Etats-Unis et d’autres en Argentine, nous connaissons à ce jour 27 personnes avec ce nom de famille en Italie.

 

 

 

Slovénie

 

Nous connaissons l’existence de deux frères Franz et Johan Ulle Beltri, fils de deux émigrants aux Etats-Unis appelés Georg Ulle et Beltrí Barbare, qui venait de Pregel, et qui sont nés vers le milieu XIX°siècle dans la localité slovène de Samthi Pri Litji. Nous ignorons si de nos jours il y a encorer quelqu’un avec de ce nom dans ce pays.

 

 

 

France

 

Nous connaissons au moins trois branches de ce nom de famille dans ce pays, une est celle qui descend de deux émigrants espagnols nés à Tortosa (Tarragone) appelés Grégorio Beltrí et María Espúny, une autre d’un autre émigrant appelé Joseph Beltri, natif d’Amposta (Tarragone) et une troisième qui provient de Pedro Beltrí Baldoma originaire d’Argentine et petit-fils d’émigrants espagnols.

 

 

 

Les autres Beltri dans les pays européens

 

Outre une personne ayant ce nom de famille qui vit en Suisse et une autre en Hollande (d’origine mexicaine), nous n’avons pas la certitude de l’existence d’autre personne de ce nom dans les autres pays de l’Europe.

 

 

 

BELTRI EN AMÉRIQUE

 

 

 

Argentine

 

Il y a peu de Beltri dans ce pays puisque nous ne comptons qu’une dizaine de personnes localisées notamment à Mendoza et à Santa Fé. Ceux de Santa Fé descendent d’un émigrant espagnol originaire probablement de Xerta (Tarragone) et qui se nomme Juan Beltri Serrano.

 

Les autres peuvent avoir une origine italienne commune, puisqu’on a la certitude qu’un agriculteur de 28 années, appelé Luigi Beltri natif de Gênes, a embarqué le 9 juin 1913 dans le navire « Plata », avec un billet de troisième classe à destination de Buenos Aires. Il était célibataire, et il a dû se marier dans ce pays.

 

 

 

Brésil

 

Nous connaissons l’existence d’au moins un demi douzaine de personnes avec ce nom vivant au Brésil dont nous ignorons l’origine.

 

 

 

Cuba

 

La première information que nous avons de ce nom dans l’île datent de la Guerre de l’Espagne contre les Etats-Unis, quand un certain Francisco Beltrí a été mobilisé là bas pour prendre part au combat. Il a eu un fils né là bas en 1900, appelé Víctor Manuel Ceperó et Barceló. Avec le temps au moins un membre de la famille s’est expatrié au Mexique.

 

Là aussi, nous avons la certitude qu’une femme appelée Josefina Beltri, native de La Havane, a émigré aux Etats-Unis par la frontière mexicaine dans la première moitié du XX ° siècle. Nous ne connaissons pas l’existence d’autres personnes ayant ce nom à Cuba.

 

Luís Beltri Baudet, dans une lettre personnelle, m’informe que, après la guerre, son grand-père est allé dans ce pays depuis on en a perdu la trace.

 

 

 

Etats-Unis

 

Difficile de savoir l’origine de la vingtaine d’Américains nommés Beltri, car, dans ce pays, le nom maternel n’est pas conservé.

 

Outre la branche de Josefina Beltri précédemment citée, il y a diverses personnes d’origine mexicaine localisées dans les états du sud.

 

Il doit y avoir probablement aussi une autre branche descendante d’émigrants italiens, car nous connaissons l’existence d’au moins deux passagers arrivés par bateau à New York et dont les prénoms (Giuseppe et Staefano) rendent indiscutable leur provenance d’Italie.

 

Les frères Beltri Carelli, issus de la branche de notre famille [8] vivent également dans ce pays.

 

 

 

Guatemala

 

Nous avons certitude qu’un guatémaltèque appelé Julio Beltri a traversé la frontière des Etats-Unis depuis le Mexique dans la première moitié du siècle dernier. Nous n’avons pas d’information qui indiquerait l’existence de personnes ayant ce nom de famille vivant au Guatemala.

 

 

 

Mexique

 

Outre la branche précédemment citée en parlant des Etats-Unis, nous connaissons l’existence d’une famille nombreuse dont a fait partie le cinéaste Ricardo Beltri Llovera et la danseur Eva Beltri, qui était d’origine catalane.

 

Une autre branche est celle des descendants de Víctor Manuel Ceperó et Barceló déjà cité (voir le Cuba), également d’origine espagnole, qui a aussi quelques membres vivant en Hollande.

 

Nous savons qu’il y a une branche dans ce pays dont nous n’avons pas encore identifié l’origine.

 

De même on connaît au moins une vingtaine d’émigrants avec ce nom de famille, qui ont traversé la frontière des Etats-Unis dans la première moitié du XX°siècle.

 

 

 

République Dominicaine

 

Nous connaissons l’existence d’une certain Claudio Beltri Mendes, fils de Manuel Beltri et de Tomasina Mendes (dont nous ignorons l’ origine), né en 1852 dans ce pays dans la ville d’ Anzua. Nous n’avons pas la certitude de l’existence de personnes avec ce nom de famille dans ce pays.

 

 

 

Autres pays d’Amérique

 

Nous n’avons pas identifié d’autres personnes nommées Beltri dans les autres pays d’Amérique, sauf une personne qui vit au Vénézuéla et une autre en Colombie.

 

——————————————————————————————————————

 

[1] De fait dans le « Dictionnaire d’Artistes Catalans » de Rafols, les données concernant l’architecte Víctor Beltrí Roqueta, du père José María et du frère Ignacio , sont sous le nom de famille Veltri avec « V ».

 

[2] Dans les mêmes Livres de Mariages on peut constater cette profession pour au moins 4 ancêtres de l’architecte.

 

[3] Travailleur de l’espadrille

 

[4] Livres de Baptême de la Cathédrale de Tortosa.

 

[5] Voir Chapitre « les Blasons des Beltri ».

 

[6] Livres de Mariages de la Cathédrale de Tortosa.

 

[7] Uniquement dans ce cas il a été baptisé là bas, alors qu’il s’est marié à Barcelone et est décédé à Carthagène (Murcie).

 

[8] Ce sont des enfants de ma cousine Beltrí Orta (l’ordre les noms de famille a été changé).

© 2017.Apellido Beltri